2010 - 1999
La course : Au total, 198 coureurs issus de 22 équipes prennent le départ de ce 103e Tour de France, au Mont-Saint-Michel pour la première fois de son histoire. Ils auront à parcourir 3529 km. Christopher Froome s’impose en 89 heures et 4 minutes devant le Français Romain Bardet. Nairo Quintana complète le podium. La première victoire d’étape est remportée au sprint par Mark Cavendish, qui en profite pour revêtir le premier maillot jaune de sa carrière malgré ses 27 étapes gagnées. Mais pas pour  longtemps. Dès le lendemain, Peter Sagan, maillot vert en titre, lui succède en s’imposant à Cherbourg et le gardera à l’issue des deux étapes suivantes, réglées au sprint respectivement par Kittel et Cavendish. Le tour aborde ensuite la moyenne montagne, entre Limoges et Le Lioran où Greg Van Avermaet distance ses compagnons d’échappée avec plus de 5 minutes d’avance et s’empare donc du maillot jaune. Mais l’ascension du Col de Peyresourde lors de la 8e étape aura raison de lui, ce qui permet à Christopher Froome d’occuper la première place au général. Le Britannique assoit chaque jour un peu plus sa domination. Mais lors de l’étape arrivant au Mont Ventoux, il est pris dans une chute en compagnie de Richie Porte et Bauke Mollema à cause d’une moto bloquée par des spectateurs trop nombreux. Son vélo se casse. Il choisit alors de partir en courant jusqu’à ce qu’une voiture lui donne un nouveau vélo. Il perd 1 minute 30 mais se voit reclasser par les commissaires et conserve par la même occasion son maillot jaune. Le lendemain, Froome creuse encore l’écart en arrivant 2e du premier contre-la-montre derrière Tom Dumoulin avant d’attaquer les Alpes. Le triptyque du Massif et le second contre-la-montre permettent à Froome de définitivement contrôler la course. Le vrai combat est celui que se livrent Bauke Mollema, Romain Bardet, Nairo Quintana, Adam Yates, Richie Porte et Fabio Aru pour compléter le podium. Lors de la 19e étape, Romain Bardet attaque dans la montée finale et se hisse à la seconde place, tandis qu’Adam Yates et Bauke Mollema sont lâchés, au profit de Nairo Quintana qui prend la 3e place provisoire. Le podium restera tel quel jusqu’à l’arrivée sur les Champs Elysées où André Greipel remporte le sprint. Froome de nouveau titré, Peter Sagan remporte le classement par points pour la cinquième fois consécutive, ainsi que le prix du super-combatif. Son équipier Rafal Majka s'adjuge le maillot à pois du meilleur grimpeur. Adam Yates, quatrième du général, est le meilleur jeune de ce Tour de France encore ultra-dominé par le Britannique de la Sky.

L’évènement : Le tenant du titre Christopher Froome est une fois de plus le grand favori de ce 103e Tour de France. D’autant qu’il vient de remporter le Criterium du Dauphine devant la majorité de ses adversaires directs. S’emparant du maillot jaune à l’issue de la 8e étape, il ne le lâchera pas jusqu’à la fin du Tour. Il réalise un doublé amplement mérité et se voit classer 3e du classement World Tour et 2e du Classement mondial UCI à l’issue de la saison.

Les Français : Une seule victoire d’étape pour les Français : la 19e, remportée par Romain Bardet. Le coureur d’AG2R La Mondiale est le seul tricolore présent dans le Top 10 du général. Mais, malgré des performances françaises en deçà de celles espérées, des motifs de satisfaction existent. Deuxième au général, à 4 minutes de l’intouchable Christopher Froome, Bardet a fait acte de sa bonne évolution. Pour son premier Tour, Julian Alaphilippe a quant à lui eu le mérite de tenter sa chance à plusieurs reprises. 41e au général, le coureur d’Etixx-Quick Step a souffert de quelques mauvais choix tactiques, comme lors de la 20e étape entre Megève et Morzine où l’Auvergnat a eu l’idée d’attaquer Jarlinson Pantano (IAM) et s’est brûlé les ailes. Quant à l’ancien vététiste Alexis Vuillermoz il a effectué une deuxième partie de Tour réussie. 20e au classement général, le Jurassien aura assuré l’essentiel. 14e l’an passé, Warren Barguil visait le Top 10. Mais le Breton a dû se contenter de la 23e place, à plus de 52 minutes de Froome. La faute notamment à une chute lors de l’étape 17 entre Berne et Finhaut-Emosson qui lui a laissé quelques séquelles. Reste Bryan Coquard. Malchanceux lors de la 4e étape où il a dû laisser la victoire à Marcel Kittel pour 3 centimètres, le sprinteur a montré quelques lacunes. Sa dernière chance sur les Champs-Elysées a été à l’image de son Tour : une crevaison à l’approche de la ligne d’arrivée en a voulu autrement. 

Les meilleurs moments du Tour de France 2016

Date...
...
Revivez les meilleurs moments du Tour de France 2016. Une édition qui a été marquée par plusieurs épisodes forts espacés parfois de moments un peu plus ennuyeux. L’image de cette Grande Boucle est sans aucun doute, ce [...]
Le parcours : 21 étapes - 3 529 km.
Départ : Le Mont Saint-Michel, 2 juillet.
Arrivée : Paris Champs-Élysées, 24 juillet.
Le peloton : 198 partants - 174 arrivants.

Statistiques

  • Pos.
  • Coureur
  • Equipe
  • Temps
  • 1
  • Christopher Froome
  • Sky
  • 89 h 4' 48''
  • 2
  • Romain Bardet
  • AG2R La Mondiale
  • + 4' 05"
  • 3
  • Nairo Quintana
  • Movistar
  • + 04' 21''
  • 4
  • Adam Yates
  • Orica-Bikeexhange
  • + 04' 42''
  • 5
  • Richie Porte
  • BMC Racing
  • + 05' 17''
  • 6
  • Alejandra Valverde
  • Movistar
  • + 06' 16''
  • 7
  • Joaquim Rodriguez Oliver
  • Katusha
  • + 06' 58''
  • 8
  • Louis Meintjes
  • Lampre Merida
  • + 06' 58''
  • 9
  • Daniel Martin
  • Etixx Quick step
  • + 07' 04''
  • 10
  • Roman Kreuziger
  • Tinkoff
  • + 07' 11''
Les meilleurs moments du Tour de France 2016
Date ?
...
Revivez les meilleurs moments du Tour de France 2016. Une édition qui a été marquée par plusieurs épisodes forts espacés parfois de [...]
Photos © Presse Sports